Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jacqueline

L'enfant de l'étranger

L’enfant de l’étranger
Alan HOLLINGHURST

Traduit de l'anglais par Bernard Turie

Albin Michel

Tout se joue en ce week-end du printemps 1913, quand Cecil Valance, jeune aristocrate, étudiant à Cambridge et féru de poésie, est invité dans la maison familiale de son camarade George Sawle. Les liaisons passionnées , sexuelles et littéraires, qui se nouent entre les deux amis d’une part et Daphné, la jeune soeur de George, d’autre part, changent leur destin. Ainsi commence ce roman époustouflant, vaste fresque qui s’étale sur tout le siècle et jusqu‘en 2008. A travers les personnages que l’on suit depuis leur jeunesse jusqu’à leur vieillesse ou leur mort, l’auteur brosse une implacable comédie des mœurs qui dépeint de manière saisissante, avec profusion de détails, le charme suranné d’une certaine aristocratie anglaise secouée par le temps qui passe au gré des changements sociaux et culturels, sans ménager arrivistes et intellectuels qui sous les belles apparences cachent à peine leurs rivalités. Fortement présentes, comme un ressort du roman, les passions sexuelles, elles aussi finement disséquées, sous-tendent cette riche épopée.

L’auteur, considéré comme étant l’un des plus grands romanciers contemporains anglais et déjà lauréat du Boober prize 2004 pour La ligne de beauté, est considéré par les critiques de son pays comme l’un des plus grands romanciers contemporains. Et de fait, on est saisi par l’art avec lequel il construit cette oeuvre, tant par la finesse de ses analyses que par une écriture d’une grande richesse, à la fois élégante et pleine d’esprit.

730 pages qui ne lassent pas !

Jacqueline B

Commenter cet article