Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Christian

Intermède

INTERMEDE

OWEN MARTELL

Editions Autrement

25 Juin 1961 au Village Vanguard, en soirée, le trio de Bill Evans est en scène. Bill accompagné de Scott La Faro à la contrebasse et de Paul Motian à la batterie. Imaginons un instant la salle pleine, le trio a déjà acquis une belle notoriété. Le piano égrène « Waltz for Debby », nous saurons plus tard que cette Debby était la nièce de Bill. Introduction moelleuse, vibrante de Scott, qui a dit que la contrebasse est le portique sonore de l’ombre? Paul Motian affleure ses cymbales. Je vois Bill penché sur le clavier à presque le caresser du visage…Guère plus tard, Scott La Faro, Scotty , décédait d’un accident de voiture . « Intermède », le beau livre d’Owen Martell commence par l’annonce dans la presse de cet accident fatal. Terrible choc pour Bill. Nous faisons connaissance avec sa famille, Harry son frère attentif et aimant, ses enfants dont la petite Debby si proche de son pianiste préféré. L’enfance au sein de la modeste famille Evans indissociable de la musique; déjà la sœur et les deux frères forment un trio, il ne s’agit pas encore de jazz. Bill prend des leçons de piano. Bientôt il ne vivra que par et pour la musique. L’héroïne qu’il consomme régulièrement désormais le marginalise toujours un peu plus. « Intermède » est un roman qui s’inspire de la vie de Bill Evans, qui retient le lecteur par son intelligente intensité, point de romanesque mielleux, le sujet pouvait s’y prêter, mais une empathie fiévreuse grande ouverte à ces quelques mots de Miles Davis : « ne joue pas ce qui est là, joue ce qui n’est pas là ».

Christian B

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article