Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Elisabeth

Scènes de la vie d'acteur

Scènes de la vie d'acteurs
Denis Podalydès

Dessins de Jean-Paul Chambas

Seuil/Archimbaud, 2006

Denis Podalydès a tourné dans 98 films, joué dans 67 pièces de théâtre dans le cadre de la Comédie française dont il est sociétaire ou dans d'autres cadres, en a mis en scène 11, et a produit plus de 30 lectures, à Avignon ou dans d'autres festivals et sur les ondes . "Scènes de la vie d'acteurs" est nourri de cette forte expérience. Le lecteur entre de plain-pied dans le monde du spectacle et pourtant, personne ou presque acteur, comédien ou metteur en scène n'est cité. C'est d'ailleurs plutôt dans le monde de la représentation que nous entrons: Podalydès livre dans ces chroniques un ensemble de réflexions sur ce qui se passe dans la tête et le corps voire l'organisme (gorge, poumons, intestin, cerveau) de celui qui entre au quotidien dans la peau des personnages qu'il incarne. L'originalité de l'optique vient de l'accent mis sur ce qui se passe en coulisse: les ratés et les paradoxes du jeu, ainsi, l'ennui qui gagne le spectateur et le comédien quand celui-ci sait trop bien son texte, la déstabilisation, l'entêtement à se remémorer et le vertige de l'acteur victime du trou de mémoire, le sien-propre et celui de ses partenaires de jeu, le trac et l'absence de salive, la difficulté, certains jours, à rentrer dans le personnage, le désœuvrement et la désinvolture inattendus du comédien qui attend le moment d'entrer en scène. L'écriture de Podalydès, analytique, objective, puise dans toute la palette des sentiments qui nous traversent quand nous observons les autres et nous-mêmes : étonnement, questionnement, sympathie, dérision et autodérision et... humour. Ces chroniques sont passionnantes, pleines de profondeur et se lisent comme un roman puissant. Podalydès dit qu'il s'est souvent demandé comment Hitchcock parvient à faire peur avec "rien", le lecteur bienheureux de "Scènes..." se demande comment on peut ressortir de cette lecture avec un sentiment d'amusement et de sérénité alors qu'il y est question de tant de ratages et de porte-à-faux. Ces chroniques prennent naturellement leur place dans notre bibliothèque à côté des textes de Louis Jouvet ou de Denis Diderot sur le jeu. Mais au-delà de l'intérêt que ce livre représente pour les comédiens, il interpelle l'humain en général.

Elisabeth B

Denis Podalydès interviewé pour Un livre un jour (France3)

Commenter cet article