Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Marc

Le livre du roi

Le Livre du roi
Arnaldur Indridason

Konungsbók, (2006)
traduit de l'islandais par Patrick Gu
elpa

Métailié, 2013

Ce roman d'Arnaldur Indridason, le premier que l'éditeur publie dans sa collection "blanche", fait partie de ces livres qui ont le livre pour héros, ou pour le moins comme personnage essentiel, voire principal (tel Confiteor de Jaume Cabré paru à la rentrée, ou le célèbre Nom de la rose d'Umberto Eco).

Laissant l'île d'Islande derrière nous, nous débarquons à Copenhague au côté du jeune Valdemar qui vient là pour poursuivre des études qui le passionnent et qui porte sur les l'histoire ancienne des pays du nord et plus spécialement les anciens manuscrits islandais, dont une importante collection est préservée dans la capitale danoise. Nous sommes en 1955 lorsque Valdemar débarque dans la capitale avec une lettre de recommandation pour un professeur particulièrement renommé dans ce domaine, mais aussi redouté pour son caractère difficile. 1955, c'est aussi l'année où un auteur islandais, Halldór Laxness remporte le prix Nobel, et cela ne sera pas anodin dans le récit.

Dès la première rencontre entre Valdemar et son nouveau professeur, l'élogieuse lettre de recommandation passera par la fenêtre sans même être lue. Par contre le professeur (qui ne sera nommé que "le professeur"), bourru et brutal, découvre que ce jeune islandais, comme lui, est particulièrement doué pour déchiffrer les écritures les plus anciennes et les plus illisibles. Ce don va entraîner Valdemar, qui rêvait d'études tranquilles auprès des manuscrits anciens, dans une quête effrénée dans laquelle l’emmènera sans ménagement le professeur.

Le livre du roi, l'un des plus précieux livre de l'histoire islandaise, sinon le plus précieux, a en effet fait l'objet d'une substitution et d'un vol durant la guerre. Les récits héroïques qu'ils relatent exercent en effet une fascination sans mesure sur les idéologues du nazisme qui sont prêts à tout pour s'en assurer la possession. Le professeur est lui aussi prêt à tout pour récupérer l'original. Tous sont aussi à la recherche d'un cahier manquant du prestigieux livres, disparu depuis quelques siècles mais dont un exemplaire semble subsister.

Le livre est tout et ceux qui veulent le sauver ne sont rien, peu importe qu'ils vivent ou meurent, qu'ils profanent des tombes, qu'ils soient désavoués, voire condamnés par leur pairs. Nous les suivons dans leur folle quête jusqu'en Allemagne de l'Est, celle d'avant le mur, puis à Berlin et en haute mer. Alternativement chasseurs et chassés, Valdemar et le professeur prendront tous les risques, plus ou moins consciemment pour retrouver le livre, le sauver.

Un roman prenant qui oscille entre l'érudition de l'historien (Indridason a lui-même été diplômé en histoire), les aventures trépidantes à la Indiana Jones et le roman noir mêlant suspense et polar avec des méchant très méchants. Au cœur de tout cela l'amour des livres, par dessus tout.

----------

L'auteur sera présent à la prochaine Comédie du livre (Montpellier, du 23 au 25 mai)

Commenter cet article