Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le septième fils

Voici Isafjöldur, une petite bourgade assoupie de 3000 habitants, que découvre Einar, envoyé par un journal du soir de Reykjavik pour rédiger quelques chroniques sur la vie dans le Nord Ouest de l'Islande.

Une bourgade où à priori, rien de bien important ne semble se passer, d'autant que la récession s'est installée, amenant la fermeture de plusieurs conserveries de poisson.

Et pourtant, dès son arrivée, une vaste maison construite au début du siècle dans le centre historique par un ancien capitaine brûle mystérieusement.

Puis un camping-car de touristes est incendié, avec deux hommes à son bord.

Et, à Reykjavik, un député est assassiné .

Einar cherche à comprendre le lien qui réunit ces évènements et part à la rencontre des habitants qui ne se méfient pas de ce reporter venu pour découvrir la région et en parler à ses lecteurs....

Un suspens qui se déroule sur une dizaine de jours et qui permet au lecteur de découvrir différentes facettes de l'évolution sociétale de l'Islande.

Nicole B

-----------------------

Dans Le Septième fils, Arni Thorarinsson nous fait suivre le travail à peu près ordinaire d'Einar, journaliste pour un quotidien à scandale de la capitale, Reykjavik. Envoyé à Isafjördur, dans la région des Fjords de l'ouest où le journal manque de correspondants, il est vite embarqué à suivre des affaires qui pourraient n'en être qu'une seule. Cela commence par des maisons incendiées, se poursuit par un vol de camping car que l'on retrouve calciné, avec deux corps à l'intérieur. De la capitale, la mort d'un homme politique en vue survient également, sur fond d'affairisme lié à l'histoire récente de la région... La police locale n'aime pas trop qu'un fouineur de la capitale viennent à la pêche aux infos pour ses papiers et l'on suit jour après jour le laborieux parcours de ce journaliste qui a de la bouteille mais qui doit faire face à une hostilité diffuse sur place et à une rédaction impatiente à la capitale. Une rédaction qui tient en plus à ne pas laisser ses journaliste perdre leur temps. Qui plus est, il n'y a pas que la police locale qui le voit d'un mauvais œil et se méfie de lui, avec ses gros sabots d'enquêteur et la réputation de son journal, tout le monde se méfie plus ou moins de lui, jusqu'à l'agresser brutalement quand l'alcool libère un peu trop les pulsions.

La poésie et les menaces, les magouilles et les maltraitances entretiennent d'étranges résonances, sur fond de rock gothique et de secrets qui ne se partagent pas. On découvre chemin faisant un peu cette Islande à la fois éloignée et proche de la capitale, entre tradition et modernisme.

Une intrigue un peu compliquée, parfois bavarde, mais solidement construite, qui oublie de faire "polar", et nous conduit avec un certain réalisme dans les dédales d'une enquête où les questions et les incompréhensions apparaissent avec chaque nouveau développement. On se laisse prendre au jeu de ce "whodunit" du grand nord.

Marc O

Arni Thorarinssson

Le septième fils ( Sjöundi sonurinn)

Traduit de l'islandais par Éric Boury

Éditions Métailié Noir, 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article