Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Marc

Excursion

Deux hommes, Hrafn et Egill. Deux femmes, Vigdís et Anna. Deux couples, Hrafn et Vigdís, Egill et Anna. Et un chien, Tryggur. Un désert noir, entre glacier et volcan.

Ils sont partis pour une randonnée au cœur de ce paysage sauvage et perdu, en une saison où les tempêtes de sable ne sont pas rares. Dans la nuit et dans le confort de leur voiture ils s'égarent et perdent la route, jusqu'à être brutalement arrêtés par un violent choc, contre un rocher, au cœur de la nuit et du brouillard, au pied d'une maison aussi noire que le reste du décor. Une vieille femme vit là, avec un homme qui n'a visiblement plus toute sa tête. Ils ne semblent guère enchantés par l'arrivée de ces nouveaux naufragés mais les hébergeront tout de même. Remis de leurs émotions, les deux couples vont s'organiser pour pouvoir tout de même partir et retourner dans leur monde. Mais chaque nouvelle tentative se soldera par un échec et un retour vers cette maison perdue, vers ce couple bien secret.

Le climat étrange devient de plus en plus lourd, oppressant et inquiétant. Chacun se retrouve petit à petit face à sa propre histoire, à ses propres peurs. Dans ce décor irréel, les rêveries les plus innocentes peuvent virer au cauchemar et les moindres évènements, les moindres accros au quotidien et à la raison, peuvent vite prendre des allures d'épais et menaçants mystères. Le silence des grands espaces se peuplent de bruits inquiétants, la nuit et la poussière d'images étranges...

Il y a à la fois quelque chose du conte cruel et du récit fantastique, et pas seulement du roman noir dans cette excursion qui peut sans doute aussi se lire comme une allégorie de la folie de richesse dans laquelle l'Islande s'est embarquée il y a quelques années, jusqu'à se perdre. Le prix de la richesse facile et des délires affairistes et financiers, sur les franges de la légalité, finissent toujours par se payer semble nous prévenir cette fable parfois effrayante.

C'est vraiment un curieux conte que Steinar Bragi nous donne à voir et entendre, dont le scénario implacable, à la fois craint, prévisible et surprenant, nous plonge dans un monde énigmatique, inquiétant, suspendu entre réalisme et mythe réinventé.

Marc O

Steinar Bragi - Excursion - traduit de l'islandais pas Patrick Guelpa (Hálendið, 2011) - Métailié, 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article