Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je suis le Libanais

Nous sommes à Rome pendant les années 1970, « Les années de plomb ».

Ce récit « un roman de formation criminelle » nous donne à voir l’irrésistible ascension dans le Milieu de la Mafia Romaine d’un jeune de la rue, le Libanais tout juste sorti de prison, promu chef d’une bande de copains, Dandy, le Buffle, Le Froid, qui entreprend de conquérir la ville par tous les moyens, avec l’appui de la Camorra Napolitaine.

En toile de fond, un pays à feu et à sang, où terrorisme politique (les Brigades Rouges), corruption du pouvoir et règlements de compte sanglants (Mafias) sont le quotidien d’une nation où règne la loi du plus fort, où le crime devient le seul moyen de survivre.

Giancarlo de Cataldo nous dresse un portrait sans concession : corruption, terrorisme, misère…

Style incisif : phrases brèves et percutantes, récit bref et sans concession, une sorte de prologue au deuxième récit, Romanzo Criminale, dans cette chronologie romanesque de l’auteur, consacrée à la mafia.

« Le roman policier est depuis longtemps, la façon la plus intelligente de parler d’aujourd’hui, mais aussi de l’Histoire » dit l’auteur dans une interview au Monde. Magistrat, journaliste, Giancarlo De Cataldo fait un état des lieux alarmant d’Italie.

Michelle M

Giancarlo de Cataldo- Je suis le Libanais - traduit de l'italien par Paola de Luca et Gisèle Toulouzan

Éditions Métailié 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article