Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voyageur malgré lui

Cinq ans après « La double vie d’Anna SONG » qui a reçu plusieurs prix, Minh Tran Huy, romancière française d'origine vietnamienne, publie « Voyageur malgré lui ».

C’est un roman sur l’exil, l’errance, le déracinement mais aussi le silence.

Line, la narratrice est enregistreuse de sons, de toutes sortes de sons ; elle passe son temps sur les routes pour recueillir le bruit du vent, de la pluie, des cloches, des conversations dans les cafés. Elle a même enregistré le silence que lui opposait son père en réponse à toutes ses questions.

Elle va à NEW YORK pour quelques jours et ce voyage va en contenir d’autres, Line va

dérouler d’autres parcours, d’autres trajectoires, notamment celui d’Albert DADAS ouvrier du gaz qui a vécu à Bordeaux au 19° siècle et qui souffrait de dromomanie, impulsion pathologique à se déplacer.

L’histoire de cet homme qui la frappe et aurait frappé son père pense-t-elle, va faire ressurgir celle de ce père immigré vietnamien qui a eu une vie difficile et douloureuse ponctuée de nombreux deuils dont il n’a jamais voulu s’ouvrir à ses enfants.

Il semble que MINH TRAN HUY ait mis beaucoup de son histoire personnelle dans ce roman, qu’elle ait voulu mettre des mots sur le silence qui régnait entre elle et ses parents et en particulier son père.

Beau texte d’hommage d’une fille à son père.

Agnès C.

MINH TRAN HUY

Voyageur malgré lui

Flammarion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article