Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un paradis trompeur

"Non, H. Mankell n'est pas seulement un formidable auteur de romans policiers, père du fameux commissaire Wallander, c'est aussi un grand écrivain... tout court !

Il le prouve encore avec ce superbe roman dans lequel il nous emmène à la découverte d'un "paradis trompeur".

Nous sommes en 1904, Hanna fuit la misère paysanne de sa Suède natale et s'embarque comme cuisinière sur un bateau à destination de l'Australie.

Mariée au second du bateau et veuve après quelques jours, elle décide de débarquer "au Paradis", dans cette Afrique Orientale Portugaise, qui n'est pas encore le Mozambique, et dont elle ignore tout.

O Paraiso, c'est le nom du bordel où elle trouve refuge, croyant être dans un hôtel. Elle en épousera le propriétaire. Veuve à nouveau, elle dirigera le bordel, femmes noires pour hommes blancs, dans cette Afrique coloniale du début du XXème siècle. Elle connaîtra réussite et richesse, mais aussi ostracisme et rejet.

H. Mankell nous propose ici un formidable portrait de femme, pas d'une aventurière, mais d'une femme sensible qui saura s'adapter aux changements que la vie va lui imposer, en d'appuyant sur les valeurs apprises pendant sa courte jeunesse protestante, nordique. Une femme qui par contre, solitaire dans son opulence, ne connaîtra jamais le bonheur, l'amour.

Ce livre est aussi une peinture cruelle et sans concessions des pratiques coloniales de l'époque, du racisme officiel contre lequel, seule Blanche au milieu de femmes noires résignées, elle va se battre toute sa vie.

Ce Paradis était trompeur, le roman de H. Mankell lui ne nous trompe pas; il nous emporte dans une belle aventure humaine, au gré d'une écriture toute à la fois simple et riche.

P. Worms

Un paradis trompeur

Henning Mankell

Traduit du suédois par Rémi Cassaigne

Éditions du Seuil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article