Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fuyant l'armée franquiste , le grand oncle de l'auteur , Oriol soldat républicain espagnol disparaît en février 39 en tentant de passer la frontière dans les Pyrénées Catalanes.
Tel est le récit que sa famille exilée au Mexique a construit. Oriol héros et martyr de la guerre civile espagnole.
60ans plus tard la rencontre à Argeles sur mer de Jordi Soler avec une vieille femme sarcastique qui lui glisse une lettre et une photographie va l'entraîner dans la recherche de la vérité d'Oriol.
S'installe alors - construit sur des archives, des interviews - le récit de l'envers de l'histoire, de la confrontation de la vérité face à la légende.
Puis les pistes petit à petit se brouillent, nous nous égarons dans les broussailles et les bois proches de la frontière où le géant Novembre Mestre règne , où la vieille rebouteuse garde un secret , où les bêtes et qui sait l'ogre rôdent. Par un jeu de pistes virtuose entre réalité et fiction nous basculons alors dans un conte magnifique de noirceur.
Jouant sur les ressorts de la mise en abyme l'auteur nous impose de faire notre la question inlassablement posée que faire avec "cette putain de guerre perdue"
Et la fête de l'ours? Elle clôt la quête de la vérité
A lire absolument
Isabelle L.

LA FÊTE DE L'OURS (LA FIESTA DEL OSO) de Jordi Soler. Traduit de l'espagnol (Mexique) par Jean-Marie Saint-Lu.

Belfond


La fête de l'ours
Jordi SolerJordi Soler

Jordi Soler

Commenter cet article