Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans la lumière déchirante de la mer au Grain des Mots

Jeudi 18 Février à 19h, Le Grain des Mots vous invite à rencontrer Karin Espinosa autour du livre de Ernest Pignon Ernest, texte de Karin Espinosa et André Velter :

Dans la lumière déchirante de la mer, Pasolini assassiné

Éditions Actes Sud

« Dans l’oeuvre d’Ernest Pignon-Ernest, Pier Paolo Pasolini apparaît dès 1980 sur les murs de Certaldo, puis à Naples à partir de 1988, au point que l’on peut parler d’un compagnonnage constant, le poète-cinéaste devenant l’une des grandes références de l’artiste, l’une de ses icônes. Il s’en explique d’ailleurs à plusieurs reprises et très clairement.

L’intervention récente dans les rues de Rome, à Ostie et à Naples, représente à nouveau l’auteur des Cendres de Gramsci, de La Religion de notre temps, de Théorème ou de L’Évangile selon saint Matthieu. Mais cette fois l’image témoigne d’une intention manifeste, d’une volonté d’alerte et d’interpellation, d’une lutte contre l’oubli. Elle surgit et accuse. Pasolini, quarante ans après son assassinat, sort des limbes et porte son propre cadavre comme une question toujours sans réponse : “Qu’avez-vous fait de moi ?” ; “Que se cache-t-il encore derrière ma mort ?”.
Karin Espinosa, qui a réalisé une série radiophonique sur la destinée de Pasolini (Né, consacré, massacré) et qui a entrepris une thèse de doctorat consacrée aux figures dans le théâtre urbain d’Ernest Pignon-Ernest, a tenu le journal de bord de ces collages qui ont investi les lieux de vie, de création et de mort du poète-cinéaste. Son texte est à la fois le récit et l’analyse d’une aventure artistique sans autre exemple. »

Texte extrait du site des éditions Actes Sud

CET OUVRAGE EST PUBLIÉ À L'OCCASION DU QUARANTIÈME ANNIVERSAIRE DE L'ASSASSINAT DE PASOLINI LE 2 NOVEMBRE 2015.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article