Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est l’histoire, le portrait abracadabrantesque en zigotos de trois possibles cousins des Pieds Nickelés qui, un jour, auraient lu Bakounine pour les nuls.

Le roman commence ainsi : « Et dire que nous étions soigneusement préparés, de bons amateurs remplis d’appréhension … Oui, et dire .. »

Leur projet, forcément révolutionnaire, consiste en la libération de l’enfant Jésus de son séjour carcéral dans les églises comme de l’adoration populaire. Ainsi, Rocco, Marino et Ruggero, englués, confits dans leur velléitaire nonchalance, essaient-ils, assez pitoyablement, de donner ne serait-ce qu’une once de sens à leurs vies vacantes.

Si notre trio est souvent touchant à force de balourde naïveté (et l’ubuesque épisode de la tentative de théâtre campagnard, supposé propice à l’édification des masses laborieuses, offre un grand moment de lecture) c’est qu’il est empêtré dans le quotidien d’une société, la nôtre, dont la forclusion est peut-être le maître-mot.

Ces anarchistes de fantaisie auraient tout aussi bien pu faire leur le mot d’ordre d’une certaine jeunesse d’alors et s’écrier à leur tour « No future ! », si ce n’était Sara, la lumineuse Sara, le havre Sara et peut-être aussi l’ultime illusion ..

« Je songe à la plus improbable des planètes »

C Boisson

Grand Cirque Déglingue

Marco Lodoli

Traduit de l'Italien par Louise Boudonnat

POL

Marco Lodoli sera sur le stand du Grain des Mots pendant la Comédie du Livre 2016

Grand Cirque Déglingue

Commenter cet article