Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Relativement inconnu du public français Watership Down est ce qu’on appelle un livre à succès, avec plus de 50 millions d’exemplaires vendus dans le monde depuis sa sortie en 1972.

Et ça peut se comprendre. Le livre a tous les ingrédients du succès.

Il y a d’abord un côté Les Trois Mousquetaires : les héros ont tous leur petit caractère mais savent faire preuve de courage et sont liés par une solide amitié, ils vivent de multiples aventures : s’opposer aux vieilles générations, explorer de nouveaux territoires, se confronter à des ennemis variés, sauver leurs belles ….

L’écriture est simple, sans chichi, le découpage en chapitres rappelle une fois de plus l’époque de Dumas et des feuilletons.

Il y a ensuite un côté conte pour enfants : c’est d’ailleurs à partir des histoires que Richard Adams, tranquille ingénieur britannique, a conçu Watership Down. Ses héros évoluent dans un univers qui nous est largement inconnu, des légendes émaillent le récit, comme autant de pauses qui permettent de construire tout un univers.

Il y a enfin un côté Les Fourmis, car tout se passe à nos pieds. Ici, ce ne sont pas les fourmis qui sont sous le microscope de l’auteur, mais un groupe de lapins de garenne, quelque part en Angleterre. Entre antropomorphisme et Vie des animaux, on en ressort en se disant que le prochain lapin à la moutarde aura du mal à passer.

Bref, une bonne lecture, parfaite pour les dimanches pluvieux ou une pause estivale, qui réjouira les jeunes et les moins jeunes.

F de B

Watership down

Richard Adams

Monsieur Toussaint Louverture

Watership down

Commenter cet article