Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

N'appelle pas à la maison

Il y a Christian et Rachel peut être frère et sœur et Bruno. Eux, ceux sont les Andalous paumés, les perdants, les junkies . Mireia elle, est tenancière d'un bar miteux. Bruno et Rachel s'aiment, Bruno est férocement jaloux de la relation affective qui existe entre Rachel et Christian. Mireia aime passionnément Christian. Les comédies amoureuses, les jalousies existent aussi dans la rue..
Tous tentent de survivre à Barcelone, la Barcelone qui les accepte est celle des " rues qui ressemblent à un plateau de tournage abandonné avec les pancartes annonçant les déménagements de magasins aux rideaux baissés". Celle de la précarité, des soupes populaires , de la crise où l'on attend tellement pour être soigné que la possibilité d'une guérison s'éloigne. C'est dire si nous sommes loin de la ville filmée par Woody Allen que nous parcourons dans "Vicky Christina Barcelona"
Pour vivre Bruno, Rachel et Christian se sont "associés" pour suivre, surveiller et ensuite faire chanter les maris volages. C'est ainsi que leur route va croiser celle de Max, père divorcé et Merche sa maîtresse mariée à Gero , mère de 2 enfants. Entre alors en scène des représentants de la classe moyenne catalane. S'installe le roman noir .Et si les pires n'étaient pas ceux que l'on croit?
L'auteur nous livre un roman choral où l'amour est instrument de domination, en tout cas moteur des comportements dans la recherche par tous du bonheur domestique, cocon contre la dureté du monde et un roman de la précarité où tous les personnages sont en équilibre, sur le fil du rasoir. Une très belle réussite
Isabelle L.

Carlos Zanón
N'appelle pas à la m
aison
titre original: No llames a casa
traduit de l'espagnol par Adrien Bigarry
Ed. Asphalte, 2014

Carlos Zanón sera à la Comédie du livre de Montpellier du 29 au 31 mai.

Voir également la chronique de N'appelle pas à la maison sur filsdelectures.net

Commenter cet article