Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guylain Vignolles (on imagine les jeux de mots cruels entre gamins dans la cour de récré), quarantenaire célibataire, n’aurait qu’une petite vie triste et routinière s’il n’avait une passion quotidiennement assouvie, faire la lecture aux autres, en particulier dans le RER de 6h27 tous les matins en partant au boulot.

Parlons-en de ce boulot qui le fait détruire des livres à longueur de journée dans une entreprise de recyclage qui produit de la pâte à papier. Un comble pour ce lecteur impénitent, mais il y récupère la matière, l’essence même, de ses lectures matinales.

La passion de la lecture l’emportera sur la routine destructrice et l’amour sera au bout de la page.

Merveilleux roman que cette tranche de vie où l’on croisera, entre autres, un gardien d’usine « alexandrophile », une dame-pipi écrivaine et un poisson rouge doté du nom de Rouget de Lisle. On sort de ce roman plus heureux qu’avant sa lecture, ragaillardi par ce regard tendre et si plein d’humanité sur notre petite société…..regard si rare dans notre paysage littéraire français. Pour paraphraser les critiques de cinéma, un « feel good book », à lire absolument pour se sentir bien !

P Worms

Le liseur du 6H27

Jean-Paul Didierlaurent

Au Diable Vauvert et Folio

Le liseur du 6h27
Le liseur du 6h27

Commenter cet article